You don't mean nothing at all to me...

Publié le par deessemew

voila.png

 

J'ai commencé à jouer à Star Ocean 4 : The Last Hope presque par hasard. J'avais envie de rejouer au deuxième volet : The second Story. Après un passage chez ma mère, il s'avérait que mon frère jouait au quatre justement. J'ai vu une scène avec Meracle qui se transformait en chat juste après avoir sauté sur le Héros et l'avoir entouré de ses jambes. Bien évidemment, je suis une grande admiratrice de ces jeux. Je les préfère de loin à Final Fantasy (sauf le 6 bien sûr). Mais quelque chose m'a frapé en fait. Premièrement, cette scène de baiser par accident entre Faize et Lymle qui engendra moulte scenettes où les deux protagonistes se tournent autour. Et si la relation entre ces deux-là est assez forte, on a droit à la fin cachée de Faize (Sachant que c'est le denrier boss tout ça hein..omfg je vous ai spoilé. Pas grave). Sauf qu'il y a un hic. Bah oui, Lymle est une adorable petite fille (même si on dit dans l'histoire qu'elle est âgée de seize ans mais que suite à un problème un peu complexe, elle a cessé de grandir à l'âge de six ans). Faize est âgé de...dix-huit ans ? Il me semble. Bon, vous voyez le topo...

Pourquoi je vous parle de cela ? Par ce que je m'interroge sur beaucoup de choses. Je me suis demandée pourquoi on a pas crié au scandale style Famille de France quand on voit ce genre de chose ? Ha oui, c'est vrai. C'est qu'un jeu.

 

Quand j'étais à l'école, notre professeur de Français nous a fait lire "Le liseur" de Schlink. Je parle beaucoup de ce livre aux gens car c'est un livre qui m'a énormément marqué. On peut dire qu'il est en deux partie : la jeunesse du Héro et quand celui-ci est dans le monde des adultes. Le Héro qui parle à la première personne dans le récit est âgé de quatorze ans. Et il rencontre une jeune femme de trentre ans dont il en tombe amoureux et vice-versa. Et il y aura des scènes entre eux. La première il me semble que cela se passe dans la salle de bain...Elle sur lui.

....De fil en anguille...

J'ai lu la plupart des mythologies..même si j'avoue que certaines versions des histoires sont vraiment tirées par les cheveux (heu Ixion, voila quoi. L'histoire qui vous instruit qu'en fait, pour bouffer avec les dieux, foutez votre beau-père dans les flammes et que si vous convoitez la femme du dieu des Dieux, vous forniquerez avec un nuage qui donnera naissance aux centaures..).

En lisant ces histoires, je ne sais pas pourquoi, cela m'a donné une idée pour un roman se passant dans l'ère mythologique. Jusque là, bon voila.

Ma méthode de travail m'harcelant de coup de poèle sur la tête, je suis partie faire des recherches sur divers sujets. Car, comme je suppose beaucoup d'auteur, je me documente voir à outrance sur un sujet AVANT de passer à l'écriture. Et Dieu qui me regarde là haut sait ô combien je prend ENORMEMENT de temps pour faire mes recherches. Car le moindre détail à la con m'est capital. Un exemple qui me vient à l'esprit ce sont les coiffures. Oui. Décrire une coiffure autrement que "queue de cheval", super court, mi-long ou chignon, ça m'énerve car je trouve cela pas assez précis pour ce que j'ai en tête. Alors, j'ai passé une après-midi à chauvaucher des sites de coiffures...à prendre des notes sur les termes utilisés, sur les noms des couleurs des cheveux, sur les tons..Puis après, j'ai regardé les habitudes alimentaires de l'époque ou je voulais écrire, l'architecture des maisons (car OUI, ça aussi ça m'obsède), l'organisation des tâches ménagères, les passions de chacun, les jeux des enfants, etc etc...Bref tout un bordel. Mais bon, je suppose que tout le monde fait pareil, n'est ce pas ? Que personne ne se lance dans l'écriture sur l'équitation sans avoir fait au moins le tour sur sa page wikipédia ? .....Comment ça SI ?

Bref, ma soif de détails et de précision a fait que j'ai dû me pencher sur un sujet en particulier car mon histoire, se passant dans une autre époque dont les moeurs étaient un peu différent, va vous aiguiller sur le fait de mon introduction un peu étrange de mon article (Si mes phrases sont absurdes, je tiens à précisier qu'il est une heure du mat' quand j'écris ces mots o/ Bouh, la fausse excuse).

Dans mon histoire où vivent deux frères et leur mère vont être confronté à un autre personnage(sinon il y aurait pas d'histoire). Et ce personnage va aller trop loin dans ce qu'on peut dire de "moralement acceptable". Sauf que, ceux qui me connaissent, savent pertinnement bien que j'ai HORREUR de faire comme tout le monde. Car, quand il s'agit d'histoire de Pédophilie (car oui, c'est cela mon thème), on trouve des clichés que je ne supporte pas/plus. Et des clichès qui font que j'ai l'impression que l'auteur lui-même s'y oblige pour ne pas être affiché comme adorateur-d-enfant.

M'aidant de Google, je suis partie à la recherche de tout ce que je pouvais sur le sujet. (Et si les chinoix du FBI me lisent, sachez que vraiment c'est pour un putain de bouquin). Je suis donc tombée sur beaucoup de choses et aussi sur du n'importe quoi.

Tout d'abord, il est indéniable que je sois tombée sur beaucoup de sites de prévention à destination des enfants. J'ai lu avec attention tout ce qu'ils disaient pour aussi avertir les parents dont je fais partie. Le travail des organisations est assez bien ficelé. Mais une chose m'a frapée : On parlait toujours du 'en cas d'attouchement'. Je me suis alors demandée s'il considère que les pédophiles sont forcément des gens qui passent à l'acte...Ou alors, il n'existe aucun moyen pour déceler qui est quoi quand celui-ci ne passe pas à l'acte. Ce qui m'a confronté dans l'idée qu'en fait, ça peut être monsieur tout le monde et à moins d'enfermer mes enfants dans un Bunker avec des mines autour, je ne pourrai pas les protéger à 100%.

Je suis passée sur divers sites de psychologies où ils défendaient le fait qu'un pédophile est une personne sexuellement attiré par un enfant. Et qui fallait ensuite faire la différence entre pédophile et pédosexuel voir pédocrime. Car certains pédophiles se contentent seulement de regarder des enfants jouer entre eux ou de seulement leur parler. Bien évidemment, je suis tombée sur l'affaire Dutroux où plusieurs psychiatres s'acharnaient à dire qu'il n'était pas pédophile mais simplement un horrible sadique. J'avoue que ça dépasse mes compétences...

Bref, je suis alors tombée sur un forum qui était consacré à l'étude de la pédophilie. J'ai alors apris que Lewis Caroll était pédophile (oui oui le mec qui a écrit Alice au pays des merveilles). Mon mari m'a alors dit que de toute manière "a cette époque, ils étaient tous fous".

Plus je lisais des choses sur le sujet, plus je me rendais compte que je ne trouverai pas ce que je cherchais exactement. Parce que tout simplement personne ne le sait..Je voulais savoir ce qui amenait un enfant à faire autant confiance à un adulte pour se laisser approcher aussi dangereusement.  Mais cela, apparement, c'est dans le domaine de la manipulation. Certains spécialistes prétendent que dans des rares cas, c'est l'enfant lui-même qui va trop loin.

Je suis aussi tombée sur des blogs qui clamaient que l'épilation totale était une pédophilie refoulée (??). Le fait d'éliminer les poils et de retrouver une peau imberbe rappelerait une peau d'enfant. Heu, j'avoue ne pas bien saisir le délire là...

Je suis tombée par la suite sur des mangas Shôta. Heu, non. J'ai laissé tombé.

Par miracle, et merci mon dieu, je ne suis pas tombée sur des sites compromettants par ce que là, je ne sais AUCUNEMENT ce qu'il faut faire pour prévenir les autorités. (De toute manière, je pense qu'avec les mots cles que j'utilisais, il n'était pas possible de tomber dessus à moins que ces gens soient vraiment abrutis...)

Bref, je ne voulais pas faire ce cliché du mec adulte sorti de nulle part avec le regard pervers qui va sauter sur le premier gosse venu et lui faire sa fête. Je voulais quelque chose de plus subtile voir d'angoissant. Et puis, je n'écrirai rien de sexuel. Non, jamais. Même pas un GESTE déplacé. Ça va pas, non ?

...Dans ce cas-là, on pourrait me dire : s'il intente à rien avec l'enfant, qu'est ce qu'il a de pédophile la-dedans ? Je vous répondrai que je me base sur la description psychatrique du terme. Pas celle que donnent les médias...

De toute manière, hein, je vais au moins faire comme tout le monde quand il y a ce genre d'aventure dans les fanfictions ou les histoires originales : le mec au-bucher-castré-massacré-catapulté-pendu. Ou pas.

...Sérieux, mais quelle idée.

Publié dans soi-même

Commenter cet article